jeudi 1 avril 2021

La fille de L'UQAM s'exprime pour la première fois suite à la poursuite de 125 000$






Oui, tout ce qui est arrivé hier est vrai, j'étais avec les juges du tribunal pour discuter de ma
foi. Merci pour tous les beaux messages 🙏 Votre soutien signifie tout pour moi dans cette situation, peut-être l'une des plus difficiles et importantes de ma vie. Hier, j'ai pleuré, j'ai ri, j'ai fait une crise de panique, j'ai crié, j'étais triste, j'étais en colère, j'ai ressenti tellement de joie et tellement de douleur, mais le plus important, je suis resté féroce tout ce temps. Fier de moi de me battre pour mes droits et mes convictions, peu importe ce que la vie me réserve. Fière d'être une femme qui se lève et fait briller sa couleur, son authenticité, son audace. 🙏🏻 dans ce cas, il s’agit du droit d’auteur, du féminisme, de vos droits en tant qu’artiste et enfin de la liberté d’expression. 

Signé iamhely aka Helene Boudreau «La fille de l'UQAM»

 ET CE N'EST PAS UN POISSON D'AVRIL

Footer Ads

Pages