Les Québécois vont devoir oublier les gros partys de Noël pour cette année

Une chose que l’on peut déjà dire, c’est qu’il faut oublier les gros partys de Noël.


FRANÇOIS LEGAULT, PREMIER MINISTRE DU QUÉBEC


François Legault fait d’abord référence aux grandes fêtes de bureau et de famille, où des centaines de personnes peuvent alors se rassembler à un même endroit.

« Évidemment, ce ne sera pas le fun pour les Québécois si on ne pouvait pas, à Noël, voir nos familles [et] nos amis », a concédé le chef d’État.

Y a-t-il des alternatives de prévues par le gouvernement ? C’est « trop tôt » pour le dire, avoue M. Legault, tout en se demandant si les Québécois pourront fêter en groupe de six ou de dix personnes. 

Concernant les restrictions en zone rouge, le gouvernement a tenu à « être bien honnête » avec les Québécois.

« Il y a une partie des mesures qui risquent d’être prolongées », au-delà du 28 octobre prochain, a précisé le premier ministre.

Source : Narcity