Les complotistes comparés à des coquerelles par un professeur en journalisme

« Combattre ce genre de propos [complotistes], c’est comme combattre des coquerelles. Tu nettoies un appartement, un immeuble, ça s’en va dans l’immeuble voisin. Il y a plein de réseaux qui existent déjà, [dont une] plateforme d’extrême droite qui disait [avant-hier] être très heureuse d’accueillir tous les commentaires de QAnon », soutient Jean-Hugues Roy, professeur en journalisme à l’Université du Québec à Montréal. 

 

Source : TVA Nouvelles