"Ces toxines ont sûrement été mit là volontairement par du monde"